1 – Soulevons le couvercle

Quand on parle de déchets, il y a certes le produit qui a été consommé et abandonné dans une poubelle (dans le meilleur des cas), mais il faut aussi tenir compte de ce qui se passe avant sa distribution.

La face cachée des déchets

Pour chaque produit consommé, de nombreux déchets invisibles pour le consommateur ont été générés. En effet, derrière chaque objet ou emballage que nous jetons se cache une somme de ressources (matières premières, énergie, eau, etc.) utilisées lors de sa fabrication.

Par exemple, pour produire une petite voiture pesant environ une tonne, ce sont en réalité 70 tonnes de matériaux divers qui ont été nécessaires.

Fabriquer un jean de 600 grammes requiert 32 kg de matières premières et quelque 8 000 litres d’eau. C’est ce que l’on appelle « l’énergie grise » ou le « sac à dos écologique » des produits que nous consommons. Autrement dit, notre poubelle n’est que la partie émergée d’un iceberg entier de consommation de ressources et de production de déchets.

Lorsque l’on réduit ses déchets, on ne réduit donc pas seulement sa poubelle de quelques kilogrammes, mais on réduit de plusieurs tonnes la quantité totale de déchets produits, et par conséquent, une très grande quantité de ressources sont économisées.

Répartition des déchets dans la poubelle d’ordures ménagères – Source Ademe 2018

Notre ami Cleant Wastewood est choqué par le contenu de sa poubelle. Et vous ? Crédit Image ©Conquetedelwaste

Itinéraire d’un jean

Autopsie d’une poubelle

dechet par an et par français 2019 (tous déchets confondus)
Source ADEME
Publicité
%d blogueurs aiment cette page :